Prix du Parc Régional du Morvan «Faites le mur» 2014 pour sa fresque «Une vue sur le Morvan», auteur de «T’as l’heure Albert ?» en 2015.
Philippe Lacour sera présent cette année.
Attiré par le dessin dès l’enfance, c’est tout naturellement que Philippe Lacour poursuit sa formation à l’Ecole des Arts Appliqués Bellecour de Lyon dans la section Décoration d’Intérieur. Il exerce d’abord ses compétences dans les vitrines de magasins puis dans les différentes branches du métier, allant de la réalisation de fresques et trompe l’oeil, à la fonction de décorateur de spectacle et de peintre en intérieur.
Sur la toile il teste aussi toutes les techniques avec une légère préférence pour le travail à l’aquarelle et à l’encre. Lauréat en 2012 du Domaine du Château de Bouthéon catégorie Faune et Flore.

https://www.facebook.com/pages/Philippe-Lacour-peintre-et-autre/638553969574207

Illustration : La girafe © Philippe Lacour

Site de l’artiste : http://www.lelylo.com/

Page Facebook de l’artiste : https://www.facebook.com/pages/Philippe-Lacour-peintre-et-autre/638553969574207

Sa fresque 2015 : T’as l’heure Albert ? © Philippe Lacour

Emplacement : A l’angle de la rue des fossés et de la rue chaude

De la boutique de l’horloger, derrière le mur, à Albert Einstein enfant, cette fresque nous emmene dans un monde où l’espace temps n’a plus cours.
Cette fresque, à lire de droite à gauche comme si l’on remontait le temps, nous invite dans un même espace à trouver les indices :
un sablier, la photo d’Albert Einstein agé et ses recherches sur la relativité du temps, une horloge cosmique, les engrenages d’une montre, Albert Einstein jeune chercheur et enfant attendant sous une horloge.
Sans oublier le lapin d’Alice, toujours en retard, bien entendu !

Philippe Lacour-1000

 

 

Sa fresque 2014 : La nature habitée © Philippe Lacour

Emplacement :  rue Louis Lepère, dans le patio de l’EHPAD

Une brèche dans le mur qui dévoile flore et faune du Morvan. Une belle respiration qui souligne la richesse et la biodiversité remarquable de ce territoire. Le choix de son emplacement, au cœur de la maison de retraite traduit la volonté des artistes et des organisateurs d’ouvrir ce festival à tous. Les fresques réveillent le centre ville et renouent le lien social

 

lacour4